Une pensée pour lui

Ma grand-mère avec la canne de mon grand-père ❤

Mon grand-père est mort il y a très longtemps, tellement longtemps que je n’arrive plus à compter. Cet homme était pour moi un super héros, super discret. Il ne haussait jamais le ton, parlait toujours avec douceur.
Il a bercé mon enfance, m’a élevé, m’a aimé.
À l’aide de son Opinel il me fabriquait avec des branches de noisetiers des petits pipeaux. Il me cuisinait des œufs pour le petit déjeuner ; j’entends encore le crissement du beurre dans la poêle, je sens encore l’odeur qui remplissait la maison au petit matin.
Il a cédé à nos caprices et nous a acheté deux petits canetons que nous avions nommé Christian et Christiane.
Il acceptait qu’on le coiffe pendant sa sieste… bigoudis sur la tête et gros coups de peigne.
Il travaillait dur sans jamais se plaindre, c’était un homme respecté et aimé.
Et puis un jour, en pleine force de l’âge, il est tombé malade. Il est devenu ce qu’il ne voulait pas … un homme à qui l’on donne à manger, un homme qui se fait laver, qui ne peut plus marcher… un homme qui avait perdu sa liberté.
Longtemps il a souffert. Ma grand-mère n’a rien lâchée. Elle a été pour lui, ses yeux, ses mains.
Un jour l’hôpital a appelé, nous l’avons embrassé, il avait l’air si paisible. J’ai serré sa main une dernière fois.
Il me manque tellement… Tu me manques tellement mon petit pépé.
J’aurais aimé que tu connaisses tes arrières petites filles. J’aurais aimé que tu vois la femme que je suis devenue. Tu m’as donné ton courage et ta force.
Parfois je me dis que tu es là, près de moi. Et à chaque fois que je pense à toi depuis plus de 20 ans j’ai le cœur qui se serre.
Une pensée pour toi ma Laet.

Mes randonnées en Isère

J’ai de la chance ! J’ai une admiration exclusive pour mon Département. Vous ne le savez peut-être pas mais je vis dans une région magnifique, entourée de massifs majestueux.
Cet été les vacances ont été raccourcies avec les travaux de mon appartement, alors j’ai profité de cette occasion pour monter sur les beaux sommets de l’Isère. À petites et grandes enjambées, avec ou sans mes filles, le plaisir et l’émerveillement étaient toujours au bout du chemin.

— Chartreuse —

Le Charmant Som

En famille

Notre préférée avec Zébulonne et la Sauterelle, c’est celle-ci.
C’est une petite randonnée très courte, pas très haute, pas très technique mais elle offre un beau panorama qui nous ravies à chaque fois !
En savoir +

Chamechaude

Adulte

A 2.082 m, Chamechaude vous fait chauffer un peu les cuisses mais vous offre un beau cadeau à votre arrivée ! La crête est tout de même assez dangereuse… bref, je n’y amènerai pas encore mes filles.

— Vercors —

Le plateau de la Molière

En famille

De la vache à foison, des crêtes vertigineuses … Vous y êtes, c’est la Molière.
N’oubliez pas de vous arrêter au gîte de la Molière pour déguster une tarte à la Myrtille (à tomber).
En savoir +

Vertige des cimes

Vercors – en famille

Une promenade du dimanche avec les enfants ! Mais quand on arrive en haut c’est rigolo 🙂 On peut s’avancer sur une passerelle et constater le vide de 2.1 m sous nos pieds. Sensations garanties !
En savoir +

— Oisans —

Plateau d’Emparis

En famille

Vertigineux… c’est le mot qui me vient à l’esprit ! Des fleurs, des abeilles, des lacs… c’est facile est c’est beau !
En savoir +

— Belledonne —

Lacs Robert

En famille

Si vous voulez entendre les marmottes, c’est ici qu’il faut monter. Arrivé en haut les montagnes se reflètent dans l’eau des lacs, un beau spectacle !
En savoir +

Mention spéciale à mes compagnons de rando ! Nico, Mathilde, Ben, Raph, Sandrine, Tessa, Loulou, Zébulonne et la Sauterelle.

Une chambre pour deux… ou pas !

Copyright : mamanblog

Depuis 4 ans, La Sauterelle et Zébulonne se partagent une chambre faute de place. Et dans quelques mois, nous aurons la possibilité d’en avoir une chacune. J’ai enfin franchi le pas et je viens de me lancer dans l’achat d’un appartement (on en reparle hein !).

J’ai abordé le sujet des chambres avec elles. Zébulonne est catégorique, elle ne veut pas se séparer de sa soeur. La Sauterelle (bientôt 10 ans) est un peu moins enthousiaste. Elle veut sa tranquillité, ne pas avoir à partager ses affaires et ranger la chambre que sa soeur (très bordélique) s’amuse à déranger à longueur de journée.

On avait parlé de faire une pièce télé et bureau dans cette troisième chambre. J’avoue ne plus savoir quoi faire… La petite pleure le soir et supplie sa soeur de rester avec elle et la grande qui est une grande sensible, ne veut pas lui faire de la peine et lui dit « si tu veux ! + air exaspéré ».

Au début, je me disais que partager la même chambre leur apprendrait à se respecter, à partager… mais maintenant que la Sauterelle grandit je pense qu’elle a besoin d’intimité.

Bref, c’est pas gagné !

Est-ce que je garde une chambre et j’essaie de faire un espace pour chacune ? Est-ce que j’annule mon plan salle TV avec ma belle verrière et je garde une chambre en plus ?

Finalement j’aurais du acheter un apparement avec 4 chambres … Pourquoi j’ai pas fait ça !!!! Ah mais, je me souviens !! J’ai pas assez de fric 🙂

Une virée au Brésil [São Paulo et Ilhabela]

La première impression quand on pose le pied à São Paulo est étrange, on se sent minuscule et invisible. Cette ville du sud-est du Brésil est gigantesque !  C’est LA plus grande ville du pays et d’Amérique latine.

Ma sœur vient de poser ses valises avec sa famille pour un peu plus de deux ans, une occasion en or pour lui rendre visite avec les enfants.

Ce que j’en retiens : São Paulo est une fourmilière géante qui ne dort jamais, un trafic énorme, des hélicoptères qui tournent autour des buildings, tout cela dans une forte chaleur. Les SDF et les riches se croisent sans se regarder. Les filles n’étaient pas prêtes à voir des gens manger dans les poubelles, dormir sur les trottoirs à moitiés nus et ivres. On nous avez mis en garde des dangers de cette ville. On y croise des sans-abri et des pickpockets agressifs et j’avoue ne pas avoir pris de risques avec mes filles. Nous étions accompagnées par mon beau-frère et un chauffeur.
Malgré tout, cette énorme mégalopole renferme bien des merveilles !

A voir, à faire à  São Paulo :

  • visiter la Cathédrales de Sé,
  • en prendre plein les yeux dans l’Eglise Nossa Senhora do Brasil avec sa voûte peinte de constellations,
  • prendre de la hauteur pour voir l’immensité de cette ville sur la terrasse de l’Edifício Banespa,
  • manger dans le quartier japonais,
  • visiter le MASP (gratuit pour les moins de 10 ans), et le MAC,
  • parcourir l’avenida Paulista : les Champs Elysées de São Paulo (seulement 2kms),
  • flâner dans l’immense parc Ibirapuera,
  • prendre des photos des graffitis dans le quartier de la Vila Magdalena (Boca do Batman)

Ilhabela

São Paulo, ce n’est pas qu’une énorme ville c’est aussi des îles !
On a décidé de visiter llhabela (littéralement, « île belle »), la plus grande île de la côte brésilienne, qui offre à ses visiteurs 40 kilomètres de plages préservées. Elle se situe à 207 kilomètres de la ville de São Paulo. Il faut prendre un petit ferry gratuit pour traverser et atteindre le port.
Une pure merveille !

10 jours magiques au Paradis !