Comment j’ai survécu à une sortie scolaire

Musée de GrenobleLa Sauterelle m’avait supplié pour que je l’accompagne à une sortie de classe. J’ai donc accepté de venir avec elle et sa classe pour une visite du musée de Grenoble. La date était fixée, lundi 11 février 2013.

Dimanche soir ma fille était surexcitée moi un peu moins car j’avais déjà mal au crâne et je savais que me retrouver avec 24 bambins en pleine forme finirait de m’achever.

Lundi matin, j’ouvre un œil, tout est calme, beaucoup trop calme. J’ouvre donc les volets et je m’aperçois que tout est recouvert d’un magnifique manteau de neige d’environ 15 cm et il neige encore à gros flocons ! « Cool » me dis-je la sortie va être annulée.

Nous arrivons à l’école avec un peu de retard le temps de descendre de ma montagne, je pointe mon nez dans la classe, il y a la maîtresse et une quinzaine d’élèves. On m’annonce que le Tram fonctionne et que l’on va pouvoir se rendre au musée « et M…. ! «  me dis-je.

Bref nous voici donc à marcher durant 20 minutes sous la neige pour nous rendre au Tram. Le gosse que l’on m’a confié arrête pas de parler et me pose 36000 questions. Je suis une gentille maman alors je réponds à toutes ses questions avec gentillesse et calme.
Nous arrivons enfin au musée.

La visite

calder

Alexander Calder

Nous sommes accueillis par un gentil guide qui nous fait faire le tour de quelques statuts. J’ai trouvé les explications à la hauteur des enfants, le guide était très doux, souriant et surtout super méga patient.

On a vu un mobile de Alexander Calder et j’ai appris que la statue devant le musée était de lui, je me suis couchée moins idiote ! (c’est ce genre de mobile sur la gauche)

Je m’attendais à ce que La Sauterelle soit comme à la maison : excitée, un moulin à parole. Et bien pas du tout. J’ai découvert une petite fille toute gentille, calme qui écoute ce que disent les grands… Une belle surprise pour moi.
Elle se retourne de temps en temps pour me faire un petit signe de la main (on ne sait jamais si je m’enfuis par la porte de secours).

Il est l’heure de rentrée, on prend les mêmes et on recommence. A nouveau 20 minutes de marche sous la neige. J’en profite pour sympathiser avec deux mamans.

On arrive juste à l’heure à l’école, je fonce dans ma voiture et je m’avale un Doliprane.
La journée ne fait que commencer ! mon blog de maman, mon blog de maman

C’était une belle expérience même si le temps n’était pas de la partie.

3 réflexions sur “Comment j’ai survécu à une sortie scolaire

Un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s