Parce qu’il ne reviendra pas

Enfamille-85

Copyright : Eugenie Hennebicq

Bientôt deux ans que je suis séparée, deux ans que nous vivons toutes les trois, deux ans que je les « partage » avec leur père. Malgré la douleur, la vie a repris son rythme, nous avons recréé notre cocon et notre nouveau quotidien sans lui.

Et puis, « celui qui me rend heureuse » est arrivé dans ma vie. Au début il n’était pas question de le présenter aux filles tant que je n’étais pas sûre de moi. Au bout de quelque temps, je les ai informé que j’avais rencontré un homme qui me rendait heureuse mais que pour le moment nous partagions des moments tous les deux et que je leur présenterai quand je me sentirai prête. Après 4 mois, la Sauterelle me posait beaucoup de questions sur la personne qui me laissait des post-it cœur sur mon bureau, nous avons donc décidé de franchir le pas.

La rencontre s’est très bien passée. Nous avons peu à peu partagé de plus en plus de moments ensemble jusqu’à partager un « petit quotidien » même si ça ne l’est pas. « Celui qui me rend heureuse » a passé trois jours de vacances avec nous cet été et nous avions hâte de nous retrouver à la rentrée réunis.

Malgré tout cela, malgré la complicité qu’elles ont pu créer avec « celui qui me rend heureuse », Zébulonne m’a demandé un soir quand est-ce que papa revenait.

J’avoue que je n’ai pas trop su quoi dire à part, « jamais ma chérie ». Comment briser le rêve d’une petite fille de 5 ans en 30 secondes.

Chaque enfant et chaque adulte de parents divorcés rêvent de retrouvailles et d’être à nouveau réunis en famille. Un jour, La Sauterelle m’a justement dit que je ne pouvais pas savoir ce qu’elle pouvait ressentir, que moi j’avais de la chance car mes parents étaient encore ensemble. Elle avait tellement raison ! Nous avons explosé impunément leur rêve de famille unie, nous avons détruit leur équilibre et leurs repères.

Non je ne sais pas ce que c’est d’avoir des parents divorcés ma chérie… Mais je sais la peine que c’est de voir se briser le doux rêve de mes filles.

8 réflexions sur “Parce qu’il ne reviendra pas

  1. Oh snif… C’est très bien écris ça me fait beaucoup de peine.. petit à petit elles se feront à un nouvel homme sans remplacer leur papa mais elles auront un nouveau repéré. C’est comme cela que ça c’est passé chez nous quand j’étais ado. Courage car les mots d’enfants des fois touchent énormément! Composants 🙂 :*

  2. Tu m’as fait pleurer, je me suis séparée du papa de mon fils ainé quand il avait 3 ans et plus de 6 ans après mon fils me demandait encore si je voulais bien que papa revienne maintenant, vivre avec « celui qui me rend heureuse et son petit frère » aussi pourquoi pas tous ensemble?! Si son papa n’était pas décédé je crois qu’il espérerait encore aujourd’hui, ce que veulent nos enfants c’est vivre avec les deux personnes qu’ils aiment le plus au monde, pas facile de faire ce deuil là quand on est enfant, déjà nous adulte on a du mal à faire une croix sur ce couple parental … vous avez raison de prendre votre temps, le temps de construire de solides fondations, ce n’est pas simple la famille recomposée mais c’est quand même tellement mieux que nos enfants nous voient heureux et aient une belle image de l’amour 😉

  3. C’est dans le thème de mon nouveau livre tout ça… :/
    Il y a une chose important c’est ton équilibre et ton bonheur à toi car c’est à travers toi que réside leur équilibre d’enfant ! Sois heureuse et tes enfants le seront. Chaque histoire a son discours… Tu trouveras le tien avec le temps et ils l’entendront ne t’inquiète pas ! Paroles de maman qui a traversé et traverse encore les moments d’interrogations de ses enfants et frustrations voire culpabilisations d’elle-même 🙂 A bientôt

  4. Un texte plein de vérité.
    Je ne sais pas non plus ce que c’est d’avoir des parents séparés, mais je l’imagine sans peine.
    Ta fille est jeune et semble forte. Je vous souhaite plein de bonheur et d’amour avec elles, et avec l’homme qui te rend heureuse ❤ !

  5. tu sais ma fille n’a jamais vécu ensemble avec ses parents et parfois elle me dit quand papa sera avec nous en vacances. Emma tu sais très bien qu’on ne partira pas avec papa en vacances on ne s’aime plus etc et elle dit ah oui c’est vrai. bisous

  6. Et les rêves qu’on avait nous quand on les a faites ces petites filles (ou ces petits garçons). C’est tellement triste une famille qui éclate. Après, on ne peut que composer avec ou recomposer comme on dit et faire avec l’odeur de colle et les fêlures qui persistent 😦

Un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s